ACCUEIL 

[Version de Novembre 2003 complètement reprise et enrichie en mai 2004]

 

UN SOUS-ENSEMBLE DANS LE SYSTEME MONDIAL

 

L'ASIE DU NORD-EST

 

 Ici, la machinerie du système mondial est pleinement active. Du ciel sillonné d'avions et de satellites jusqu'au fin réseau de bases et d'alliances militaires, la suprématie des Etats-Unis est partout manifeste. Leur supériorité économique et financière est tout aussi patente, qu'il s'agisse de porter remède à ce qu'ils ont appelé la "crise asiatique" de 1996-7 ou d'ouvrir à la Chine l' accés à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), après des années d'âpres négociations, étant bien entendu que ces deux exemples majeurs ne sont nullement isolés. Enfin, l'influence culturelle américaine est partout sensible, sauf en Corée du nord, même si elle ne pénètre pas aussi profondément que les Américains l'imaginent ou le souhaitent. Le nord-est asiatique relève indubitablement du système mondial actuel. Mais il en constitue une partie originale, tant la spécifité de cet ensemble est frappante.
 [ (10) Taïwan - (11) Corée du sud - (12) Corée du nord ]

C'est un quartier du monde actuel, que sa situation, son histoire et son présent différencient nettement des autres quartiers. Les cinq critères établis par l'étude du système mondial le soulignent tous1:

(1)- Au sud et à l'ouest, l'Himalaya et le Tibet ferment ce canton que le Pacifique et ses mers adventices bordent à l'est; les montagnes et les steppes qui l'enserrent au nord sont de moindres barrières, mais les cavalcades guerrières en provenance ou en direction de la Mongolie et du Turkestan se sont raréfiées au cours du dernier millénaire; ce n'est qu'au sud qu'aucune délimitation naturelle n'entrave les contacts, mais, comme le montrera l'étude du quartier sud-est de l'Asie, on entre là dans une zone où le "monde sinisé" se mêle à d'autres éléments.

(2) - Le climat démographique qui s'est affirmé depuis 1945, du Japon à la Chine sans oublier la Corée, est celui d'une région longtemps pauvre qui a réduit massivement sa natalité, par nécessité ou par contrainte.

(3) - Seules la Mongolie et la Corée du nord échappent encore à la fièvre de croissance rapide qui, par bonds successifs, a doté toute la région d'un même climat éconoimique.

(4) - Le climat politique de la région est certes varié (et variable), mais il présente néanmoins deux traits communs : partout, l'Etat existe vigoureusement et, d'un pays à l'autre, d'intimes parentés culturelles se font sentir dans le fonctionnement de son appareil.

(5) - Ces parentés renvoient évidemment à la très longue histoire de la Chine : l'Asie du nord-est est un "monde sinisé".2

**

Il s'agît donc d'examiner ce "monde sinisé" en tant que quartier du système mondial actuel, afin de détailler les pressions que ce système lui imprime, d'apprécier les transformations qui en résultent et d'évaluer les contributions qu'en retour, le nord-est asiatique procure à la mondialisation en cours. Mais, chemin faisant, il apparaîtra que l'intense activité économique, politique et culturelle déployée dans et par le "monde sinisé" ne l'aligne pas sur les modèles américano-européens qui caractérisent le centre du système mondial actuel. Tout en imitant certaines des méthodes économpiques venues de ce centre, et en modifiant peu, dans ce même sens, ses voies et moyens politiques et culturels, le "monde sinisé" se révèle résistant, adaptatif et créatif. Il se transforme à sa manière et pour son propre compte, si bien que les structures originales qu'il s'est forgées au long de l'histoire s'enrichissent de traits nouveaux, sans se confondre avec celles des Etats-Unis ou de de l'Europe. A l'horizon de ces transformations pointe même une interrogation que l'intensité et l'originalité des performances régionales soulignent de plus en plus : le "monde sinisé" ne deviendra-t-il pas le centre d'un nouveau système mondial, successeur de celui que les Etats-Unis imposent aujourd'hui à la planète entière ?

**

Toujours est-il que l'examen du quartier nord-est asiatique du présent système mondial va être réparti en cinq sections :

Le monde sinisé présentera quelques données sur cet espace-temps original.

Le quartier des dragons analysera les relations actuelles entre les Etats et les peuples de cette zone où les séquelles de tensions et de conflits récents demeurent vivaces.

Le verrouillage américain montrera comment, de la seconde guerre mondiale à nos jours, les Etats-Unis ont inséré leurs actions dans un nord-asiatique dont la complexité a ainsi été transformée en un véritable "sac de nœuds"

Une région qui cherche son propre équilibre appréciera les évolutions en cours, les tâtonnements des Etats régionaux et les aspirations des peuples que ceux-ci dominent.

Une région de plus en plus centrée et centrale tentera d'évaluer les perspectives à moyen et long terme ouvertes par ces évolutions, tant à l'échelle régionale qu'à celle du système mondial lui-même.


Notes

1 - Voir Hérodote, n° 108 (1er trim. 2003), pp. 7-42

2 - La formule est de Léon Vandermeersch . Voir notamment Le monde sinisé, PUF, Paris, 1986 et Le Monde vu de Chine, pp.47-68 du n° d'Hérodote, cité à la note précédente.


Un sous-ensemble dans le système mondial actuel : L'Asie du Nord-est
Introduction / § 1 - Le monde sinisé / § 2 - Le quartier des dragons / § 3 - Le verrouillage américain / § 4 - Une région qui cherche son propre équilibre / § 5 -